vendredi, juin 14, 2024
Zones de protection

Une réserve naturelle nationale à Bonne Anse ?

Ce projet de création d’une réserve naturelle nationale a été initié dans le Plan Biodiversité de 2018. Il s’inscrit également dans le cadre de la Stratégie Nationale des Aires Protégées 2030.

La démarche a été initiée par décision du Ministre de la Transition Ecologique et Solidaire en février 2019.

COVID oblige, la première réunion du Comité de pilotage a eu lieu le 25 novembre 2022 à Rochefort sous la présidence du Préfet M. Basselier. Le périmètre d’étude a été présenté, il englobe la baie de Bonne Anse, le marais de Bréjat et une extension en mer.

Ce premier COPIL a été l’occasion de rappeler les différentes mesures de protection qui s’appliquent à ce territoire. Natura 2000, attribution de Bonne Anse au Conservatoire du Littoral, arrêté de biotope sur le marais de Bréjat et Parc Naturel Marin pour les espaces maritimes.

Dès cette première réunion, les propriétaires de Bréjat on fait par de leur hostilité au projet, appuyé par l’équipe municipale.

Un deuxième Comité de pilotage s’est tenu le 23 mai 2023, une présentation des différents enjeux de protection a été faite conjointement par le Conservatoire des Espaces Naturels et la Fédération de chasse 17 en charge de l’avant-projet avec un rappel de toutes les espèces botaniques ou faunistiques qui peuplent le site et justifient son classement.

Il a également été annoncé des groupes de travail pour analyser les différents usages (touristiques et professionnels) du site, et ils sont nombreux :

  • Projets de territoire (élus et collectivités territoriales)
  • Loisirs en mer
  • Pêche en mer professionnelle et de loisirs
  • Loisirs et activités terrestres
  • Pêche à pied
  • Ostréiculture
  • Chasse et activités forestières

Les premières séances de ces groupes de travail ont eu lieu du 20 au 22 juin. DLM était invité et a participé. Le CEN et la Fédé 17 doivent compiler les données recueillies. De nouvelles sessions de travail sont prévues à la fin de l’année. On commencera à rentrer dans le dur avec des propositions de prescription, et donc de limitation des usages, pour pouvoir aboutir à un projet de RNN viable.

Si tout va bien, les prochaines étapes du projet seraient :

  • 2024 : Avis d’opportunité du Conseil Scientifique Régional du Patrimoine Naturel et du Conseil National de Protection de la Nature
    • → décision ministérielle de poursuivre la procédure formelle de création
  • 2025 : Enquête publique, consultations officielles, avis commission des sites
    • → le préfet transmet le projet au ministère
  • 2026 : Avis du Conseil National de Protection de la Nature / Consultations interministérielles /
  • Avis éventuel Conseil d’État
    • → un décret ministériel acte la création de la réserve

A suivre, donc !