Des zones de loisir vraiment "naturelles" ?

Sur la figure ci-dessous, extraite du dossier du PLU, on remarque bien l’emprise des zones naturelles destinées aux activités touristiques (en vert clair) parmi les zones « vraiment » naturelles en vert foncé.

 Espaces pseudo-naturels 1

Les campings représentent à eux seuls 271 ha de ces zones pseudo-naturelles ! Ils ont été implantés le plus souvent dans des zones boisées ou dans des zones humides. Or ce sont pour la plupart de véritables cités de mobil-homes, connectés à tous les réseaux des zones urbaines, et avec des installations communes en dur de plus en plus conséquentes. Leur implantation dégrade de plus en plus gravement l’espace naturel initial et son environnement.