Exploitation de Granulats juste devant Bonne Anse: Exprimez-vous!

L'enquête publique sur l'exploitation de granulats projetée juste en face de Bonne Anse est ouverte depuis le 15 septembre et fermera le 17  octobre.

Voici quelques informations qui devraient vous aider à prendre la mesure des conséquences prévisibles de ce projet.

Vous pouvez consulter notre réponse ici

D'abord quelques chiffres: il s'agit d'extraire 13 millions de m3 de granulats (sable et gravier) sur une période de 30 ans dans une zone de 4,3 km² qui s'approche à près d'un km seulement de Bonne Anse. C'est aussi juste en face de la zone de la Grande Côte qui a tant souffert des intempéries et des grandes marées l'hiver dernier, au point de nécessiter la construction d'urgence d'une digue d'enrochements (voir la carte ci-dessous).

Plan Matelier

Ce projet est plus qu’inquiétant, en raison notamment des effets dramatiques qu'il pourrait avoir sur notre trait de côte. Chacun se souvient en effet de l'érosion spectaculaire subie par nos côtes sableuses l'hiver dernier. On est également effrayé de constater la prolifération des zones d'extraction de granulats en mer très près de chez nous qu'elles soient actives (creusement et modification du chenal d'entrée de la Gironde, exploitation du site du Platin de Graves) ou en projet (Le Matelier, juste devant chez nous, Façade Aquitaine et Sud Atlantique, face à Soulac). Les deux rives de la Gironde sont concernées !

Mais il faut malheureusement compter avec les pressions exercées par les lobbys des professionnels du bâtiment, qui comptent sur ces exploitations quasi-gratuites pour alimenter l'industrie du ciment et des matériaux pour le BTP.

Alors aidons les élus et les responsables des services publics à contrer ce projet en faisant part de nos avis motivés à l’occasion de l’enquête publique.

Pour nous aider dans notre réflexion, nous proposons en ligne deux avis:

L'avis donné par l'autorité environnementale (DREAL) sur le projet: c'est l'avis officiel des services de l'état.

L'avis du Conseil Scientifique de l'Estuaire de la Gironde (CSEG), structure composée de scientifiques qui donnent un avis indépendant des service de l'Etat et de la société d'exploitation de granulats.

De plus, nous vous transmettons l'analyse très détaillée présentée à Royan par l'association "Une Pointe Pour Tous" le 20 septembre dernier:

Présentation du projet d'extraction de granulats du Matelier par "une pointe pour tous"

Vous y trouverez des arguments pour étayer votre contribution à l'enquête publique, comme par exemple cette carte qui met en évidence les effets cumulatifs de l'exploitation du Matelier et de la création et l'entretien du nouveau chenal d'entrée de la Gironde:

Matelier carte PointePourTous

Cette réunion a réuni une centaine de personnes dont des élus et des associations du Pays Royannais (voir article de Sud-Ouest)

Tout le dossier présenté à l'enquête publique est étayé par une simulation théorique de cette zone de l'estuaire. Il s'agit d'évaluer les conséquences qu'aurait l'extraction de granulats. Le modèle utilisé est évidemment extrêmement complexe et a sûrement été créé par des scientifiques consciencieux. Mais son utilisation par la société Créocéan ne garantit pas sa validité dans ces conditions complexes qui nécessitent l'introduction d'un très grand nombre de paramètres  et le choix judicieux de conditions initiales et aux limites qu'il faudrait justifier. Aucune validation expérimentale du modèle, dans ces conditions d'utilisation, n'est présentée par le rapport. Par ailleurs, le modèle se focalise sur des scénarios (conditions de marée, vent et houle) qui excluent les cas de fortes intempéries lors de très fortes marées qui, on le sait, sont responsables des plus importants dégâts infligés à nos côtes. C'est bien ce qui c'est passé l'hiver dernier ! Alors doit-on croire aux conclusions de ce rapport?

Demain Les Mathes participera à cette enquête mais la contribution de chacun est importante: contribuez à l'enquête publique!

Un épais dossier est mis à votre disposition à la mairie jusqu'à la fin de l'enquête publique, le 17 octobre. Jusqu'à cette date, vous pouvez consigner vos remarques dans le registre déposé à la mairie ou  les adresser par courrier à la Commission d'enquête, Granulats marins "le Matelier", Préfecture de la Charente-Maritime, Bureau des Affaires Environnementales, 38 rue Réaumur, CS 70000, 17017 La Rochelle Cedex 01.