Vers une relance du Parc Naturel Marin ?

Le Littoral du 13 juin titre, en page 5 : « Gironde et pertuis : le parc marin relancé
En sommeil depuis plus de deux ans, le projet de parc naturel marin dans l’Estuaire de la Gironde et le pertuis charentais ressort des cartons après la venue de Ségolène Royal, ministre de l’Ecologie et de l’Energie, samedi dernier à La Rochelle. »

Ce projet de Parc Naturel Marin de l’estuaire de la Gironde et des pertuis charentais concerne les deux rives de l’estuaire et la côte atlantique du sud de la Vendée à la pointe du Médoc en incluant les iles des pertuis charentais (voir carte ci-dessous).

 

Il avait été mené à son terme en 2012 sous la responsabilité de son chargé de mission, François Colas, après un travail énorme de synthèse et de concertation avec tous les acteurs maritimes ou terrestres et avec la définition d’un conseil de gestion du futur parc. L’enquête publique s’était conclue dès février 2012 par un avis favorable assorti de quelques recommandations. Il ne manquait plus que le décret de création. Malheureusement, les restrictions de crédit et les réticences de certains élus ou acteurs locaux ont eu raison du projet, momentanément espérons le. Entre temps, les Parcs Naturels Marins des Estuaires picards et mer d'Opale, et, récemment, du Bassin d’Arcachon ont pu être créés.

D’après ce que nous en savons, on s’orienterait vers une modification du mode de gouvernance du Parc Marin pour tenir compte de son étendue (3 départements et une bonne centaine de communes) et une relance du décret de création du Parc Marin.

Souhaitons que la démarche qui a été initiée le 7 juin par la ministre de l’Ecologie et de l’Energie aboutisse à la création de ce Parc Naturel Marin qui permettra de définir et faire respecter les règles de bonne conduite à terre comme en mer pour préserver l’équilibre et la richesse de cet ensemble complexe et fragile.