Assemblée Générale du 16 août 2019

Ecrit par: JB
Mis à jour : 14 mars 2020
Création : 09 mars 2020

Assemblée Générale du 16 août 2019

Nous n’en avions pas encore publié le compte rendu, mais à l'approche d'un nouveau mandat de 6 ans d'une équipe municipale fort peu reouvelée, il nous a semblé nécessaire d'exposer nos objectifs, préoccupations et actions. Après avoir rappelé notre volonté de défendre des intérêts collectifs des résidents de la commune (préservation du patrimoine naturel, qualité de vie des habitants et développement économique équilibré), nous avons développé les points suivants : l’urbanisme et l’évolution de la règlementation, la pression sur les espaces naturels par l’immobilier, les campings, et les activités mécaniques, et les projets en mer qui nous concernent, notamment celui de parc éolien offshore.

Pour un compte rendu complet, téléchargez la présentation faite au cours de cette AG, et lisez les articles que Le Littoral  et Sud-Ouest ont publié à ce sujet.

Evidemment, depuis le mois d’août, bien de choses ont évolué. Citons par exemple :

  • Le SCoT de la CARA, qui s’imposera aux PLUs de toutes les communes de l’agglomération, a été arrêté en octobre par le conseil communautaire. Nous y reviendrons dans un article dédié au projet de SCOT.
  • Les périmètres élargis des zones Natura 2000, validés par le préfet mais pas encore par l’Europe, sont effectivement « opposables », contrairement à ce qui était prétendu à l’époque. Nous préciserons les périmètres Natura 2000 dans l'article sur le SCoT (5ième figure).
  • Le Vegas Motor Show, qui s'était installé sans autorisation sur des espaces naturels, a quitté les Mathes en septembre sans qu’aucune action de la préfecture n’ait été tentée. Le problème risque fort de se répéter l’été prochain : on nous parle de la venue d’un cirque ou d’un « paint-ball ».
  • Le projet de parc éolien au large d’Oléron et de la Côte Sauvage est de nouveau sur les rails. On entend qu'il pourrait avoir des puissances deux fois plus importantes.
  • Le projet du « Domaine résidentiel de La Forêt » (camping Monplaisir), que la mairie nous disait en panne, a démarré, bien que sans autorisation particulière et en grande partie en zone humide

Mais persiste toujours l’emprise catastrophique des zones de loisirs mécaniques et parkings en espaces naturels du territoire des Mathes. En témoigne la figure ci-dessous extraite de la présentation faite au cours de l'AG: