Fronde au conseil municipal : le maire mis en minorité

Ecrit par: JB
Mis à jour : 12 mars 2018
Création : 11 mars 2018

Fronde au conseil municipal : le maire mis en minorité

L’unité qu’affichait la liste de Philippe Gadreau en 2014 n’aura tenu que 4 ans.

Le courant contestataire mené principalement par Jean-Pierre Caron, Anne-Marie Bascle et Jean-Claude Pillet depuis quelques mois au sein de la majorité a débouché, lors du conseil municipal du 9 mars, sur une rupture pour le moins brutale.

Pour ce conseil municipal inhabituel, le public, d’ordinaire très rare, s’était massé dans la tribune et débordait dans la salle. A l’ordre du jour, le maintien ou non des fonctions de deux des principaux adjoints du maire, A.M. Bascle et J.P. Carron, auxquels celui-ci venait de retirer leur délégation.

 Le débat s’est déroulé dans une atmosphère électrique et a été ponctué à plusieurs reprises par les huées d’une partie du public.

Après avoir entendu les arguments de Ph. Gadreau, le plaidoyer un tantinet lyrique de J.C. Pillet, les déclarations de J.P. Caron et d’A.M. Bascle, et les accusations peu aimables de F.X. Degorce (opposition), le conseil municipal a voté à bulletin secret.

Malgré un rapport de forces très en faveur de la majorité (15 contre 4), les votes ont été nettement pour le maintien dans leurs fonctions des deux adjoints.

Ce 9 mars, le maire a donc été mis en minorité et se trouve désormais très affaibli. Quelle sera sa décision ? Quel sera le rôle des deux adjoints dépourvus de délégation ? Comment évoluera la gestion de notre commune ? Les prochains jours nous apporteront peut-être un début de réponse.

(voir aussi l’article paru dans Sud-Ouest)