Révision du SCoT: 1ère étape

Ecrit par: Super User
Mis à jour : 29 janvier 2013
Création : 01 août 2012
Le 1er SCoT de la CARA, actuellement en vigueur, date de 2007. Suite au Grenelle de l’environnement, il doit être actualisé et prendre en compte les évolutions règlementaires. Un 2nd SCoT est donc en gestation.

La première étape de création de ce 2nd SCoT consiste à faire le diagnostic du territoire de la CARA. Selon la « Lettre du SCoT », ce diagnostic du territoire est supposé être aussi complet et exhaustif que possible : démographie, économie, social, déplacements et transports, logement, services, protection de l’environnement et développement durable…. Il identifie les enjeux du développement futur de la CARA à partir d’une lecture partagée de ses forces et faiblesses, de ses potentiels et contraintes. Il évalue aussi les incidences prévisibles du SCoT sur l’environnement..

 

Le diagnostic du territoire de la CARA a été effectué par trois cabinets et a été présenté lors d’une réunion publique le 11 juillet 2012 au siège de la CARA.

Après un très long exposé étayé de nombreuses statistiques, ces spécialistes  concluent leur diagnostic en quatre points :

  • S’appuyer sur un patrimoine naturel et culturel d’exception pour renouveler le tissu économique
  • Rechercher un développement qualitatif et non quantitatif
  • Maîtriser le développement urbain, face à la forte pression urbaine
  • Préserver la qualité de l’eau et la biodiversité

Et la suite du SCoT ?

En septembre 2012, la CARA exposera les résultats de cette 1ère étape de diagnostic et ouvrira un registre pour recevoir les remarques du public.

Après ce diagnostic, la CARA produira un Projet d’Aménagement et de Développement Durable (PADD). Il expose les objectifs du projet de territoire à un horizon de 20 ans. C’est la partie « politique » du SCoT. Il définit les intentions, la stratégie et les grands axes de développement retenus pour le territoire. Phase prévue pour l’automne 2012.

La CARA produira enfin le Document d’Orientation et d’Objectifs (DOO). Il définit les principes d’organisation de l’espace et les grands équilibres entre milieux naturels (limitation de la périurbanisation, préservation des continuités écologiques et des espaces agricoles…) et urbains (densification du tissu urbain, desserte par les transports en commun, équipements publics…). Prescriptif, il doit permettre la mise en œuvre du projet défini dans le PADD. Phase prévue pour le printemps 2013.

Lors de la discussion, il a été mentionné l’existence d’un Document d’Aménagement Commercial (DAC) en cours d’élaboration.

Le Littoral du 20 juillet (p.17) a publié un article sur cette réunion d’information qu’on pourra lire ici.