Nouvelle année 2022

Ecrit par: Jacques Boulmer
Mis à jour : 09 janvier 2022
Création : 09 janvier 2022

Nous avons espéré, en vain, que l’année passée nous accorderait clémence et sérénité avec la maîtrise de la pandémie. Cette année, il faudra encore faire preuve de prudence, suivre les consignes sanitaires et en accepter les contraintes. Nos vœux pour 2022 n’en sont que plus sincères.

Nos souhaits pour la commune des Mathes – La Palmyre restent plus que jamais d’actualité : son développement harmonieux dans le respect de son patrimoine naturel et de notre qualité de vie. Mais l’équipe municipale poursuit sa politique d’urbanisation débridée, sans âme ni verdure, au détriment de ses espaces naturels et de ce qui reste de son patrimoine historique.

Depuis 2016, la commune vit sans Plan Local d’Urbanisme, malgré le projet largement entamé par le précédent maire, M. Gadreau. Elle est par conséquent sous le régime du Règlement National de l'Urbanisme, une situation qui permet à la mairie de ne pas prendre la responsabilité d’une politique d’urbanisme et de se retrancher derrière les contrôles de la préfecture. Or ces contrôles s’avèrent « laxistes », la preuve cette destruction totale d’un boisement de 13000 m² tout près de la mairie pour y créer un lotissement de 18 maisons :

 

Un autre exemple : la destruction de la villa « Velleda », au 1 Av. de l’Océan. C’était une des premières villas installées à La Palmyre au début du siècle dernier (voir l’inventaire des éléments du patrimoine). Une carte postale d’époque et une photo prise juste avant sa démolition nous la rappelle :

A la place de cette villa emblématique des origines de la Palmyre et de ses 1837 m² arborés, chacun a retrouvé l’été dernier un terrain vague où sera érigé un immeuble de 3 étages + RC dont le projet est porté par un membre de l’équipe municipale.

Que restera-t-il bientôt de la mémoire des Mathes ?

Pour le Conseil d'administration

Jacques Boulmer