La saga du PLU des Mathes - La Palmyre

12. 07. 31
Ecrit par: Super User
Mis à jour : 06 février 2013
Création : 31 juillet 2012

La saga du PLU de la commune des Mathes-La Palmyre a commencé en 2006 et n'est pas encore terminée. En effet, la troisième version du projet de PLU a reçu un avis défavorable du commissaire enquêteur, tout comme la seconde version d'ailleurs. La première version avait été rejetée avant même d'atteindre l'étape de l'enquête publique.

Voici donc un résumé de la saga du PLU de notre commune. Pour plus de détails, cliquez sur les liens (en violet) qui renvoient à des articles sur des points particuliers.

Selon la loi relative à la Solidarité et au Renouvellement Urbain (loi SRU, décembre 2000), chaque commune doit se doter d’un Plan Local d’Urbanisme (PLU) qui doit remplacer le Plan d’Occupation des Sols (POS).

En août 2006, le conseil municipal décide de lancer l’élaboration du PLU.

En Avril 2009, une 1ère version du PLU est arrêtée mais devra être révisée pour n’avoir pas eu l’agrément des services de l’Etat.

En 2010, une 2nde version du PLU est mise en route. Ses grandes lignes sont exposées au public sur des panneaux affichés en mairie en juillet 2010. Le projet est arrêté par le Conseil Municipal le 11 janvier 2011 et transmis pour avis aux services de l’Etat, communes voisines, communauté d’agglomération (CARA), département, région, etc. Parmi ces services, certains portaient des avis très négatifs (préfet, DREAL, CARA, notamment). Le conseil municipal a malgré tout choisi de passer à l’étape suivante :l’ enquête publique. Celle-ci a eu lieu du 16 août au 16 septembre et se solde, le 10 novembre, par un avis défavorable du commissaire enquêteur.

Le 26 janvier 2012, le conseil municipal lance donc sa 3ième version du PLU. Il a été présenté au public lors d’une réunion publique le 28 février et sur des panneaux exposés en mairie en mars 2012. Dans cette version, le projet renonce à rendre urbanisable le bois du Maine (5,2 ha, ex-zone 1AU, à l’ouest du bourg), qui passe en zone N, ainsi qu’une zone humide initialement en zone Ub (3 ha environ, av. de la Palmyre, au sud du bourg, entre l’entrée des Charmettes et le camping Monplaisir), qui devient naturelle remarquable (Nr). Enfin, le PLU 2012 réduit de 16.6 à 12.2 ha la zone AUp dédiée au projet de Parc Résidentiel de Loisirs (PRL) de Portebroc à La Fouasse, sans en changer réellement l’envergure.  Pour plus de détails, voir l'article dédié aux grandes lignes du projet de PLU 2012.